Il ya beaucoup de choses que l'on découvre en temps qu'être humain individuel et collectif. cependant aussi troublantes que soit ces découvertes, qui remettent bien souvent en cause notre perception de la réalité, elles ne devrait jamais nous diviser encore plus, ni nous éloigner de ce que nous sommes en temps que simple entité humaine vivant et subissant ces découvertes.

 

le désir de découvrir, d'apprendre et de vouloir changer ce qui nous parait dérangeant, ne devrait pas nous ammener à nous couper de qui nous sommes en temps qu'individus, ni de notre simple parcour d'être humain mais au contraire renforcer notre devenir dans notre vie courante en restant à notre place, humblement, en restant dans notre réalité immediate et agissant au mieux que l'on puisse, sans se perdre dans des sujets hors de notre porté et dont nous n'avons pas réellement la capacité d'en évaluer toutes les implications profondes.

 

C'est ainsi, qu' en restant à notre place, malgré les durs sentiments d'impuissance et de peurs qui nous visitent trop souvent, nous pourront vraiment oeuvrer pour changer les choses, le plus souvent à notre insu.

en oeuvrant comme les maillons d'une grande chaîne humaine, sans idéaux trompeurs ou croyances qui ne trompent que nous même au fond...

plus guidés par notre coeur et notre intuition au delà des apparences, que par notre mental rempli de brics et de brocs et qui finis par nous mener à encore plus de peurs et d'aliénation interieure, ne servant d'excuse au fond que pour fuir notre vie.

 

 

Ce qui es tdit ici n'est pas "la vérité" bien sûr... c'est un autre point de vue du changement.et chacun reste son propre juge.

 

L'être humain est resté libre de tout temps, de choisir, ainsi réside en lui les clefs du changement... ce qui demeure est son désir secret de s'attacher à ses limitations. face à cela aucun individu ne peut rien y faire, à part se liberer lui-même et accepter que la masse humaine s'attache encore et toujours à ses peines. et ceci reste un parcours indivuduel d'acceptation parmis une collectivité.

 

Il n'ya pas besoin de "savoir" ,"d'outils nouveau ou révolutionnaire". tout est en nous et à toujours été en nous. reste qu'à chaque époque des portes s'ouvrent en l'être humain pour qu'il apprenne et évolu, reste qu'à chaque époque l'être humain se confronte encore et encore à ses propres contradictions et ses propres peurs... pour les dépasser. Et cela fait partie du jeu, avec son lot de "méchants" et de "gentils", de "victimes" de "sauveurs" et de "bourreaux", contribuant à alimenter la machine des apparences. Et cela reste peut être le plus dur a accepter.

 

Il n'ya pas de tricherie ni de mensonges... sauf envers nous-mêmes. tout le reste est ainsi secondaire.